L'organisation de l'Eglise

 

Parmi les chrétiens, certains se consacrent entièrement à l'Eglise : ce sont les clercs.

Clercs séculiers et réguliers

LE CLERGE SECULIER

Evêque : Dirige le diocèse, l'ensemble des paroisses d'une région (l'archevêque dirige, en plus, un groupe de diocèses).

Prêtre : Administre la paroisse, communauté des fidèles d'un village ou d'un quartier d'une ville.

LE CLERGE REGULIER

Abbé : Dirige la communauté des moines.

Moine : Vit dans un monastère et suit une règle de vie.

Le Pape, chef de l'Eglise

Depuis le début du Moyen Age, l'autorité du Pape ne fait que grandir. Elu par les cardinaux dès 1059, il s'impose peu à peu comme le chef de l'Eglise catholique. Il s'entoure de bureaux spécialisés (la curie), contrôle le clergé grâce à ses envoyés (les légats), convoque des assemblées d'évêques (les conciles) et fait connaître ses décisions par des lettres (les bulles).

Les ordres religieux se développent

L'action des papes a été soutenue par deux groupes de moines, organisés en ordres ; les moines de Cluny redonnent à la prière et aux belles cérémonies la meilleure place ; les moines de Cîteaux veulent rétablir à la lettre la règle de Saint Benoît : prière, vie austère à l'écart du monde, travail manuel intense. Au début du XIII° siècle apparaissent l'ordre des Franciscains fondé par François d'Assise (1182-1226) et celui des Dominicains, fondé par l'Espagnol Dominique (1170-1221). A la différence des moines, ces Frères Mendiants ne s'enferment pas dans un monastère ; ils vivent de la mendicité et parcourent les villes pour dire la parole de Dieu et enseigner.