Une nef romane avec sa voûte décorée de fresques : Saint-Savin (Vienne)

L'art roman

En Occident, de la fin du X° siècle au milieu du XII° siècle, on construit des églises d'un style nouveau. Il sera appelé "art roman", d'un mot qui sert à désigner la langue populaire parlée alors en France. Comme cette langue, l'architecture emprunte certains de ses éléments aux anciens Romains.

Ces nouvelles églises sont surtout des abbatiales (églises des abbayes) et des églises de campagne.

L'édifice est d'abord couvert d'une voûte semi-circulaire : la voûte en berceau. Très lourde, elle est renforcée par des arcs-doubleaux (2) s'appuyant sur des chapiteaux (3) ; elle est soutenue par des murs épais, peu élevés, percés de petites fenêtres et renforcés par des contreforts extérieurs (1). L'utilisation de la voûte d'arêtes permet ensuite de mieux répartir la poussée vers les piliers. Il est alors possible de construire des édifices plus élevés et plus lumineux grâce au percement d'ouvertures plus larges.

Voûte en berceau et voûte d'arêtes

Les églises romanes sont décorées de fresques et de sculptures qui prennent pour inspiration la Bible, le Christ, la destinée humaine après la mort, mais aussi la vie de tous les jours. Dans cet univers, l'homme semble bien faible entre les mains des anges et des démons...